De la chiromancie à la chirologie

La chiromancie évolue vers la chirologie

  Pour dépasser les chiromanciens et les anciennes “diseuses de bonne aventure” – mais sans renoncer à leur héritage – de nombreux auteurs ont cherché a comprendre l’art de lire les lignes des mains : C’est la chirologie, notez bien chirologie et plus chiromancie. Qu’est-ce que la Chirologie ?

Comment et où, tel ou tel événement, “s’imprègne” t-il dans la main ? C’est en cherchant à rationaliser la chiromancie et en systématisant ses savoirs qu’est né la chirologie. Dès le 19ème siècle, de nombreux érudits ont voulu faire la part des choses entre les aspects mystiques, les interprétations romancées, le savoir traditionnel de la chiromancie et la réalité.

  Ils étaient tous d’accord sur le postulat de base suivant : ” L’esprit s’exprime et décide d’actions sur le monde tangible. Les mains accomplissent ces actions. Donc une déformation, un développement, une modification devrait se produire dans la forme des mains. Si l’on observe les mains de personnes ayant le même comportement, la

Chirologie : lecture du destin au creux des mains ?
Chirologie ou l’art nouveau de la lecture des mains

même attitude, peut-on trouver les mêmes signes dans ces mains ? “.

  Les premières études ont été très peu scientifiques voir même complètement fausses du fait d’a priori, de préjugés, d’idées préconçues. Par exemple, on a longtemps cherché des signes dans les mains pour désigner un criminel ou un assassin. Mais aussi pour rechercher des choses comme la vertu, la chance aux jeux, etc… D’autres auteurs se sont rendus dans des asiles pour caractériser la folie. Enfin, des chercheurs plus sérieux dans la démarche scientifique ont systématisé et calculé des fréquences de véracité sur la base du savoir de la chiromancie. Ils ont produit de magnifiques résultats mais couvrant 10 à 15 % de savoir du chiromancien. C’est ainsi qu’a pris naissance l’art de la chirologie.

Le don de lire les lignes des mains

  Même si leurs études ont montrée la pertinence (ou non) de certains signes, il demeure impossible de rationaliser cette discipline. La lecture des lignes des mains ne sera jamais une science ! Tout le monde ne peut pas devenir un bon chirologue… Il existe quelque chose en plus, une sorte de don. Comment définir ce don ? Je ne sais pas … Mais ayez toujours en tête que celui qui prétend avoir ce don de voyance doit rester mesuré et humble. Il sait qu’il peut y avoir un écart entre ce qu’il perçoit et la manière dont il va le traduire. Il sait, aussi, qu’il peut y avoir un écart entre ce qu’il dit et la manière dont la personne consultée pourra interpréter son message. 

Retour Accueil

Mes tarifs de consultation